C’est Lundi #11/02/1 + Chronique Cinéma The misfits.

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

41hmoEvRzEL._SX195_

J’ai terminé La dame du Charmant Som – Sylvain Ansoux

Mon mini-avis :

Voilà un bien joli petit roman, auquel on pourrait attribuer le qualificatif de Charmant qui figure dans le titre. Les chapitres sont un peu trop courts à mon goût, ce qui constitue pour moi le seul petit bémol. Mais le tout nous conte une histoire touchante, en rapport avec la passion pour la musique, mais aussi l’amour pour une femme : Madeleine. Une histoire empreinte de poésie, qui nous conduit depuis les sommets de La Chartreuse en Isère, jusqu’à ceux de la Cordillère des Andes, au rythme du  Tango.

Ma note : 16/20.

En ce moment je lis :

 

La confiance en Soi : Une Philosophie – Charles Pépin

Elantris, tome 1 : La chute – Brandon Sanderson

Le Seigneur des anneaux tome 1 : La fraternité de l’anneau – J.R.R. Tolkien (Livre Audio)

Ensuite je lirai :

couv8515845

Je terminerai Les temps sauvages – de Ian Manook

Film vu :

51v6SoX1QsL

The Misfits (Les désaxés)

Film de John Huston (1961)

avec Marilyn Monroe, Clark Gable et Montgomery Clift.

Synopsis (Allociné)

Années 50, Reno, Nevada, capitale de l’industrie matrimoniale et des machines à sous. Une jeune divorcée se lie d’amitié avec un groupe de « misfits » (« désaxés ») composé d’un cow-boy vieillissant, d’un mécanicien au cœur brisé et d’un cavalier de rodéo usé par le temps. Le petit groupe part chasser le mustang sauvage…

Mon avis :

J’ai vu ce film (en Blu-Ray, haute qualité d’image donc et en Noir et Blanc pour plus de charme !) sans avoir lu le résumé au préalable, ce qui fait que je ne m’attendais pas à cette chasse à la fois palpitante, cruelle et exaltante du Mustang sauvage qui donne des scènes très impressionnantes. Et pour tout dire, je n’étais pas sûre d’aimer ce que je voyais, étant sensible à la cause de ces sublimes animaux sauvages, comme l’est le personnage incarné par Marilyn dans le film.

Et Marilyn, bon sang ! Quelle Marilyn, j’étais subjuguée par elle. Je pense me mettre à collectionner et visionner tous les films avec elle (bien que j’en ai déjà vu pas mal).

Quelle présence ! Quelle beauté ! Elle est dans The misfits à la fois candeur et force !

Mais il y a aussi Clark Gable, lequel même si vieillissant, n’avait rien perdu de son charme. Quel acteur ! lorsque son personnage se retrouve blessé dans sa virilité et répond par l’acharnement et la cruauté.

Les 2 acteurs face à face forment un couple inoubliable.

Sans oublier le personnage du cavalier de rodéo, incarné par Montgomery Clift, lequel joue un rôle clé jusqu’à l’issue du film. Il est le 2ème homme de l’histoire, celui qui peut tout faire basculer. Mais chut je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler. Il faut voir le film si l’on veut savoir, si l’on veut comprendre.

Et je dirai juste que j’ai adoré cette fin ! Laquelle m’a émue aux larmes.

Un film coup de cœur pour moi donc, vous l’aurez compris !

Voilà.

A lundi prochain :D

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus