Littérature Classique Etrangère

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme – Stefan Zweig.

51vG-O0xKyL._SX307_BO1,204,203,200_

Résumé :

24h de la vie d’une femme. Au début du XXe siècle, une petite pension sur la Riviera. Grand émoi chez les clients de l’établissement : l’épouse d’un des pensionnaires, Mme Henriette, est partie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée. Seul le narrateur prend la défense de cette créature sans moralité. Et il ne trouvera comme alliée qu’une vieille dame anglaise sèche et distinguée. C’est elle qui, au cours d’une longue conversation, lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle. 

Mon avis :

Vingt-quatre heure de la vie d’une femme n’est pas le premier livre de Stefan Zweig que je lis. J’avais déjà lu Lettre d’une inconnue qui m’avait plutôt laissé un bon souvenir.

Mais revenons en à la présente histoire très courte (un peu plus de 100 pages) qui nous préoccupe et que j’ai lu en une demi-journée.

Je m’attendais à une histoire sur une grande passion amoureuse et dévorante alors qu’en fait c’est surtout un livre sur l’addiction au jeu. La passion destructrice pour le jeu donc. Je n’ai pas trouvé ma lecture désagréable mais je n’ai pas été plus emballée que ça. La fin est plus que prévisible, c’était téléphoné d’avance. Ceci étant dit l’Auteur a très bien su retranscrire le caractère ou plutôt le manque de caractère justement du joueur invétéré. Maintenant, quelque chose qui n’engage que moi et qui n’était certainement pas voulu par Stefan Zweig lorsqu’il a écrit sa nouvelle : quelques passages ont eu un effet comique sur moi et je me surprenais à rire de telle ou telle situation.
Voilà c’est un classique donc je ne met pas de note, mais cette lecture ne marquera sans doute pas mes esprits.

4 thoughts on “Vingt-quatre heures de la vie d’une femme – Stefan Zweig.”

  1. J’étais moi aussi restée un peu sur ma faim… C’était mon premier contact avec Zweig, mais je lui donne une 2e chance très bientôt lors d’une lecture commune de Marie-Antoinette avec quelques participants du forum du Guide de la bonne lecture.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s