jeunesse, Science-fiction

Terrienne – Jean-Claude Mourlevat

_20171123_145156

Synopsis :

Après avoir reçu un étrange message de sa soeur Gabrielle, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche.
Accompagnée d’un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, elle passe alors brusquement de l’autre côté.
Et découvre un monde parallèle, un univers blanc, aseptisé, glacial. Là-bas, les habitants ne respirent pas, ne sourient pas, et les humains sont esclaves. Au milieu d’eux, elle comprend vite que sa soeur est retenue prisonnière, quelque part, et qu’elle est en danger. Anne va tout tenter… jusqu’au péril de sa vie.

Mon avis :

Voilà un livre à côté duquel je serai passée sans la recommandation d’un livraddictien.

Jay, si tu passes par là, je te dédicace cette chronique !

J’ai adoré ma lecture. Terrienne est du genre Science-fiction Jeunesse. On y suit une jeune fille de 17 ans, dans un autre monde, parallèle au nôtre, mais où les habitants ne respirent pas. Un monde sans sentiments et sans saveurs.

A travers ce récit, Jean-Claude Mourlevat délivre une véritable ode à notre planète. Il redonne à L’Humanité de la poésie dans le souffle de l’être humain, la brise du vent, les mouvements des arbres, la pluie, etc…Tout ce qui n’existe pas dans cet autre monde et que nous autres êtres humains avons la chance de connaître sans oser la mesurer.

Il décrit un autre monde, inquiétant, fade et d’un ennui sinistre.

Côté intrigue, on ne voit rien venir et certains faits sont même carrément imprévisibles, ce que j’aime car j’apprécie l’effet de surprise dans un roman. Les héros de cette histoire sont attachants, les personnages secondaires crédibles et bien décrits. Les deux univers bien distincts, et enfin l’épilogue est juste comme je les adore, du genre « Tout est terminé, mais… » (Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler).

Ce livre est un véritable page turner, impossible de le lâcher tant qu’on ne connait pas le fin mot de l’histoire.

En même temps, si vous avez peur parce que le livre est classifié Jeunesse, sachez qu’il ne l’est pas trop et que les personnages et l’intrigue sont suffisamment matures pour captiver un public adulte !

Le petit plus que j’ai aimé : Originaire de Saint-Etienne, l’Auteur y a situé la partie « terrestre » de son histoire, et on y retrouve des petits détails comme par exemple la rappée, sorte d’omelette de pommes de terres que je connais bien puisque ma grand-mère est originaire de cette région. Pour une fois, cela change de ne pas avoir une histoire se déroulant à New York ou dans toute autre grande ville !

Ma note : 19/20.

La petite chanson qui nous accompagne tout au long du livre :

7 réflexions au sujet de “Terrienne – Jean-Claude Mourlevat”

  1. hoooooooo keane!!! j’adore, j’ai découvert cette chanson grace à un autre livre mais elle tourne en boucle depuis des années chez moi.
    J’ai aussi beaucoup aimé Terrienne (je sais je me répète) et j’aime beaucoup ta chronique

    J'aime

  2. Ton commentaire sur Terrienne… Je crois que tu as mieux décris ce que l’on peut ressentir à cette lecture 🙂
    Et merci pour la dédicace 🙂
    Si tu savais à quel point je suis content de voir que tu as autant apprécié ce livre que moi ♥
    J’espère que ton avis rejoindra le mien concernant le livre des choses perdues mais pour ça, je vais devoir encore m’armer de patience ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s