Littérature contemporaine française, Non classé

Les cerfs-volants – Romain Gary

couv72099446

Synopsis :

Pour Ludo le narrateur, l’unique amour de sa vie commence à l’âge de dix ans, en 1930, lorsqu’il aperçoit dans la forêt de sa Normandie natale la petite Lila Bronicka, aristocrate polonaise passant ses vacances avec ses parents. Depuis la mort des siens, le jeune garçon a pour tuteur son oncle Ambroise Fleury dit  » le facteur timbré  » parce qu’il fabrique de merveilleux cerfs-volants connus dans le monde entier. Doué de l’exceptionnelle mémoire  » historique  » de tous les siens, fidèle aux valeurs de  » l’enseignement public obligatoire « , le petit Normand n’oubliera jamais Lila. Il essaie de s’en rendre digne, étudie, souffre de jalousie à cause du bel Allemand Hans von Schwede, devient le secrétaire du comte Bronicki avant le départ de la famille en Pologne, où il les rejoint au mois de juin 1939, juste avant l’explosion de la Seconde Guerre mondiale qui l’oblige à rentrer en France. Alors la séparation commence pour les très jeunes amants… Pour traverser les épreuves, défendre son pays et les valeurs humaines, pour retrouver son amour, Ludo sera toujours soutenu par l’image des grands cerfs-volants, leur symbole d’audace, de poésie et de liberté inscrit dans le ciel.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à prévenir mes lecteurs que cette chronique risque de ne ne pas être à la hauteur de l’oeuvre dont elle parle. En effet, j’ai lu Les cerfs-volants à l’Automne dernier et je produis mon avis seulement maintenant, par manque de temps.

Romain Gary. Je n’aurais peut-être jamais lu cet auteur, si je n’avais pas été inscrite sur Livraddict, où j’y ai lu beaucoup de bien et ma curiosité intempestive a fait le reste.

Le seul ouvrage qui était disponible de lui, à cette époque à ma médiathèque était Les cerfs-volants, que j’ai donc emprunté (Depuis je me suis carrément acheté le livre pour l’avoir dans ma bibliothèque).

Et cette découverte fut pour moi une révélation ! Même si la révélation n’eut pas lieu tout de suite. Je regrette en effet d’avoir été inconstante dans ma lecture, prenant et reposant le livre. Ce ne fut qu’au 3ème tiers, que je lus le roman d’une traite et avec avidité.

Folie, Rêverie, Poésie et Fantaisie sont les 4 maîtres-mots qui composent cette histoire, face à la Barbarie et l’Horreur de la seconde guerre mondiale. Quatre maîtres-mots pour aimer, pour survivre et pour gagner une guerre.

Des personnages forts et attachants, du suspense, une bonne dose d’émotions en tout genre, et que dire de la plume de l’Auteur ? Je ne trouve tout simplement pas mes mots.

Le mieux que je puisse vous dire est de ne pas avoir peur de lire ce livre et ce même si vous pensez que ce n’est pas votre genre de prédilection. Vous risqueriez d’être surpris(e).

Voilà, je sais que c’est un peu succinct, mais parfois, pas besoin de longs discours. Je sais déjà que ma prochaine lecture de cet Auteur, qui est désormais dans mes Auteurs favoris, sera son autobiographie La promesse de l’Aube, et qui fut adaptée par 2 fois au cinéma.

Ma note : Attention Coup de Cœur – 20/20.

4 réflexions au sujet de “Les cerfs-volants – Romain Gary”

    1. Merci Lydie 🙂 Mon copain m’a fait la même remarque pour le boulot de vendeuse. Hélas je n’ai pas le diplôme adéquat et trop vieille pour avoir droit à une formation en alternance qui me permettrait de l’obtenir ! Des bisous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s